0:00 / ???
  1. A la Seine

De l'enregistrement Premiers pas

Ajouté au panier Indisponible En rupture de stock

A la Seine
(G. Roucaute/G. Roucaute)

Paroles

A la Seine
(G. Roucaute/G. Roucaute)

Tous les touristes de Paris
Penchent sur moi et me sourient
Ils ne sourient qu’à leur image
Mes flots se rient de leur hommage

Mais les touristes je m’en fous
Le long de mes tourbillons fous
Que de rencontres j’ai pu faire
Ils me sourient puis ils me quittent
On ne fait pas plus hypocrite
Certains même me jettent des pierres

Les parigots, ces gens pressés
Enfants entre mes bras bercés
C’est une course maladive
Qui vous agite sur mes rives

Mais les parigots je m’en fous
Le long de mes tourbillons fous
J’ai fait provision d’insouciance
Et la douceur qui m’accompagne
Vient du lit où j’ai en campagne
Coulé les jours de mon enfance

Statuaires, tombeaux, monuments
Ossuaires, saint-sacrements
Que vos splendeurs sont éphémères
Lorsque se gonfle ma colère

Car vos constructions, je m’en fous
Le long de mes tourbillons fous
J’ai perdu le goût de la pierre
Que sont vos murs et vos clapiers
A qui a tant léché le pied
Si doux des tendres marinières

Allez, après tout je me calme
Rentrez vos pompiers, vos alarmes
Vous ne valez même pas la peine
Que je vous rejoue cette Seine

Je me fous, je me contrefous
De vous humains, si pauvres fous
Si je devais m’apitoyer
Je réserverais mes tendresses
A ceux qui m’ont prise pour maîtresse
Et les regardant tournoyer
Serrerais sans fin vos noyés

Et les regardant tournoyer
Serrerais sans fin vos noyés
Pantins rêveurs que je promène
Doux amants aux grands yeux languides
Qui m’avez choisie comme guide
Votre éternité sera mienne
Vous qui me crûtes parisienne