De l'album Conforme

Ajouté au panier Indisponible En rupture de stock

Nouveau monde
(G. Roucaute / G. Roucaute)

Paroles

Nouveau monde
G. Roucaute / G. Roucaute

Y’a l’algonquin qu’est mort gelé sous l'échangeur Champlain
Sa main tendue, toi qu’es passé sans lui tendre ta main
T’avais le bus à rattraper et pour ça faut courir
Du job 2ème au job 1er pour forger ton avenir
Dans ce nouveau monde
Dans ce nouveau monde
Ce nouveau monde tu le voulais il t’a pris dans sa ronde

Qu’à tend’ la main pour l’attraper, y’a du boulot partout
Toi tu vends de la viande hachée sans texture et sans goût
Here is the best burger in town, il suffirait d’y croire
Quand tu mords dans du pain gluant et de la viande noire
Et pour être heureux
Et pour être heureux
Pour être heureux il suffirait peut-être d’êt’ comme eux

Qu’est-ce que t’attends pour être sûr qu’il est là le bonheur ?
Aller voir le football au pub, pisser d’la budweiser ?
Est-ce d’ailleurs bien du football ? Est-ce que c’est du hockey ?
Tu t’en fous, et même le baseball il suffit de crier
Avec tout le monde
Tout ce nouveau monde
Pour se sentir un peu moins seul au moins quelques secondes

Et c’est partout partout pareil et partout différent
C’est comme une série télé qui s’rait sortie d’l’écran
Si le bonheur au coin des rues t’attend comme dans les films
Ici y’a pas d’acteur connu que des gueules d’anonymes
Est-ce que les buildings sont immenses ? Est-ce que t’es minuscule ?
Est-ce que les limousines avancent ? Est-ce que toi tu recules ?
Est-ce un hasard si les mendiants ont la peau en couleur ?
Es-tu le colon, l’immigrant ou le peau-rouge d’ailleurs ?
Dans ce nouveau monde
Dans ce nouveau monde
S’il ressemble pas mal à l’ancien c’est que la terre est ronde

Ca y est tu vois mieux la misère ramper dans le décor
Et depuis l'échangeur Champlain c’est celui de l’homme mort
Et s’il est parti l’algonquin qui habitait ici
Depuis ce jour tous les matins tu ne vois plus que lui
Dans ce nouveau monde
Dans ce nouveau monde
Est-ce ton ventre qui s’affame ou ta colère qui gronde ?