0:00 / ???
  1. Mon cirque

De l'enregistrement Conforme

Ajouté au panier Indisponible En rupture de stock

Mon cirque (G. Roucaute / G. Roucaute)

Paroles

Mon cirque
(G. Roucaute/G. Roucaute)

Le sable de la piste est rouge encore du sang d’hier
La jeune trapéziste a goûté au croc des panthères
Tout autour de l’arène courent 100 chevaux en furie
Le dompteur se démène pour calmer la ménagerie
En surveillant bien ses arrières
Mon cirque a mauvais caractère

Avant-hier c’est le clown qui avait avalé son trombone
Ses blagues de mauvais goût ne faisaient plus rire personne
On a trouvé l’Auguste écrasé sous les éléphants
Mon cirque est je vous jure un cirque et pas un jeu d’enfant
Enfin ne l’est plus en tous cas
Car certains disent qu’autrefois…

Combien d’années déjà que je trimbale dans le monde
Ce cirque renégat dans cette fuite vagabonde ?
Combien y’eut-il de meurtres commis sur sa piste en secret ?
Et pour nourrir la meute combien de remords, de regrets ?
Mais à garder cloîtrés les fauves
Combien quand même de vies sauves ?

Y’a jamais de police, force de l’ordre ou de l’état
De juge qui se glisse ici pour y dicter sa loi
On recouvre les crimes d’une fine couche de sable
Et ni raison ni rime ne rendent les fauves domptables
Monsieur Loyal tourne et s’inquiète
Mon cirque n’en fait qu’à sa tête

Y’a longtemps bien longtemps qu’on n’admet plus de spectateurs
Vous êtes là pourtant, asseyez-vous, n’ayez pas peur
Les gradins grincent un peu mais le chapiteau tient le coup
L’important étant que dehors on ne voie rien du tout
De ce qui se trame en coulisse
Mon cirque vous accueille en complice….

Vous croyez, ô naïfs, que mon cirque est seul en son genre
Où le croc et la griffe imposent leur loi du silence
Vos villes sont emplies de millions de cirques en mouvement
Sous leurs toiles polies combien de fauves ont soif de sang ?
Et s’ils s’échappent à qui la faute ?
Ce cirque est tout autant le vôtre